La transition énergétique est un sujet du quotidien, et désormais, de plus en plus de propriétaires ou d’entreprises choisissent de rénover leur maison, leur appartement ou leur local professionnel. Pour financer leurs travaux, ils peuvent compter sur un certain nombre d’aides à la rénovation. Mais existe-t-il une prime pour la pompe à chaleur air-air (PAC air-air) ? Eléments de réponse.

La PAC air-air, qu’est-ce que c’est ?

Il existe bel et bien une prime pour la pompe à chaleur air-air. Néanmoins, avant de se pencher sur la question, il importe de bien comprendre ce qu’est une PAC air-air et d’appréhender son mode de fonctionnement. Il s’agit d’un système de chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable et dont le rendement énergétique est particulièrement élevé. Son fonctionnement, par étape :

1.      Les calories de l’air extérieur son captées par une unité extérieure et transmises à un fluide frigorigène.

2.      Mis sous haute pression, ce fluide caloporteur s’évapore sous forme de gaz et grimpe en température.

3.      Il passe ensuite par un condenseur qui transmet les calories à l’intérieur du bâtiment en liquéfiant le gaz.

4.      Cette chaleur est bien souvent diffusée par des ventilo-convecteurs installés dans les différentes pièces.

5.      Le fluide frigorigène continue son circuit en passant par un détendeur qui diminue sa pression afin de lui permettre de recommencer son cycle.

Il existe des modèles de pompes à chaleur réversibles, permettant notamment d’inverser le sens de circulation du fluide frigorigène afin de produire du froid. Un moyen utile de conserver le même niveau de confort thermique, aussi bien en hiver qu’en été.

A noter que la pompe à chaleur air-air fait partie de la famille plus large des pompes à chaleur aérothermiques, et qu’il ne faut pas la confondre avec la pompe à chaleur air-eau. Cette dernière peut également participer à la production d’eau chaude sanitaire, tandis que son système de chauffage implique l’utilisation de radiateurs.

En quoi consiste la prime pour une pompe à chaleur air-air ?

La prime pour une pompe à chaleur air-air dépend du système des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ce dispositif concerne un certain nombre d’« obligés » que sont les fournisseurs et vendeurs d’énergie. Ces derniers se voient attribuer des objectifs en matière d’économies d’énergie par l’Etat. Pour atteindre ces objectifs, ils doivent justifier d’un rôle actif et incitatif mené à l’intention des consommateurs finaux en faveur de la rénovation énergétique.

De manière plus concrète, un certain nombre de travaux de rénovation sont éligibles au dispositif des CEE et permettent de réaliser des économies d’énergie une fois terminés. Ces gains énergétiques estimés figurent au sein de fiches d’opérations standardisées régulièrement mises à jour. Le rôle des obligés est donc d’inciter les consommateurs finaux (particuliers, entreprises) à rénover leurs bâtiments.

L’outil qu’ils ont à leur disposition est une prime énergie, aussi appelée prime CEE, qu’ils sont en mesure de verser aux consommateurs. Il s’agit de la prime pour pompe à chaleur air-air dont vous pouvez bénéficier.

De quelles autres aides peut-on bénéficier pour les pompes à chaleur aérothermiques ?

Outre la prime pour la pompe à chaleur air-air du dispositif des CEE, vous pouvez bénéficier d’autres dispositifs mis en place par l’Etat, à l’image de MaPrimeRénov’. MaPrimeRénov’ a pris la suite de l’ancien CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) ainsi que des subventions proposées par le programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).

Les ménages modestes et très modestes peuvent aussi bénéficier d’une aide supplémentaire, MaPrimeRénov’ Sérénité, qui vient comme son nom l’indique en remplacement du programme Habiter Mieux Sérénité. Vous trouverez plus d’information au sujet de ce dispositif en cliquant sur ce lien.

D’autres aides méritent également d’être mentionnées : l’éco-prêt à taux zéro, les aides locales, le chèque énergie…