Pour sécuriser son domicile, différentes solutions de vidéosurveillance existent avec plus ou moins d’options. Pour bien protéger son habitat, il est primordial de faire le bon choix de vidéosurveillance. Cependant, le choix du modèle de caméra dépend principalement des besoins en question parce que les performances varient en fonction des modèles. En général, une vidéosurveillance complète constitue une alarme, un enregistreur et un moniteur. Qu’est-ce que vous devez tenir compte avant d’acheter un système de vidéosurveillance ?

L’utilité d’un système de vidéosurveillance

Tout d’abord, un réseau de vidéosurveillance peut être constitué d’une ou plusieurs caméras installées à des lieux stratégiques nécessitant une surveillance particulière comme les endroits de passage extérieurs (chemin d’accès, jardin…), pièces intérieures contenant des biens valeureux, des points d’ouverture de la maison (porte, portail…). En plus, placer une caméra supplémentaire est également possible. Par exemple, les caméras factices sont utiles pour dissuader les effractions, les vols et les effractions, ainsi qu’ils permettent de feindre une surveillance. La majorité de ces caméras munissent d’une diode rouge clignotante pour une présentation réelle, elles peuvent être motorisées et bougent dès qu’un mouvement est détecté. Il y a aussi des caméras fabriquées pour visualiser à distance votre appartement. Elles sont connectées et permettent de regarder les images filmées sur place, à tout moment ou que l’on soit. Cette logitech alert a besoin d’un ordinateur ou un smartphone doté d’une connexion internet. Pour une grande habitation ou un commerce, des systèmes de vidéosurveillance sont constitués de plusieurs caméras et d’une unité centrale. Grâce à cette dernière qui relie les caméras par des câbles sans fil ou non, les vidéos peuvent enregistrer sur une carte SD ou un disque dur. Pour plus d’informations, visitez ce site : espace-protection.fr

 

Caméra analogique ou numérique ?

Selon leur emploi, on doit choisir entre les différentes sortes de vidéosurveillance. Les systèmes analogiques proposent un avantage même s’ils sont de moins en moins appuyés, ils fonctionnent avec des matériaux adéquats SECAM (les magnétoscopes, les tubes cathodiques…). Ce type de réseau est généralement nécessaire pour parfaire les anciens systèmes de vidéosurveillance. Tandis qu’aujourd’hui, les systèmes numériques sont le standard, avec le concours de logitech alert.. Ce modèle vous sera recommandé dans 99 % des éventualités. Quels que soient l’emplacement et l’usage, un modèle correspondant existe. D’autres sont créées pour fonctionner en extérieur. Ces caméras résistent à l’humidité et aux écarts de température ainsi qu’elles sont équipées de diodes infrarouges afin de permettre leur marche dans les endroits sombres ou de nuit. De même pour les caméras intérieures, la fonction infrarouge est aussi disponible. Selon les modèles, le format de l’infrarouge varie de 15 à 80 mètres. Ainsi, ce type est des caméras à vision nocturne, leurs diodes infrarouges équilibrant les clartés faibles. Quel que soit le type que vous préfériez, penchez sur les caractéristiques techniques pour avoir des images à une qualité satisfaisante lors de l’usage.

Choisir une vidéosurveillance en fonction de ses besoins

Pour avoir une bonne caméra de surveillance, il faut choisir selon sa résolution. Pour visionner l’enregistrement, il existe des caméras IP avec des résolutions principales telles que 720 P, 1080P, 4MP ou des caméras coaxiales. Donc, faire son choix en fonction de ce que la caméra doit inspecter est très important. Pour observer votre jardin, une taille d’image de 720*1280 pixels est parfaite, c’est-à-dire, la caméra en 720P. Cette résolution est également fiable pour identifier des comportements, des visages et des situations dans un magasin. Mais pour lire des plaques d’immatriculation plus loin, à une dizaine de mètres, une vidéosurveillance en 1080P suffit pour avoir une image plus de 2MP avec une taille de 1080*1920 pixels. Cette résolution est recommandée pour les surfaces importantes et qu’on doit zoomer pour visionner des sujets écartés. Si vous voulez obtenir une excellente restitution des détails, la résolution 4MP est très captivante. Elle est utile à usage dans les industries, dans des magasins pour surveiller la caisse ou pour des surveillances de scènes distancées ou pour des clients sévères.

La motorisation et le stockage des multimédias

Prenez en compte la motorisation puisque c’est une option qui permet à l’appareil de pivoter sous plusieurs angles. La motorisation renforce la fonction du système en diminuant les angles morts. Et lorsque la disposition est reliée à un centre de vidéosurveillance, l’automatisation est très essentielle. À part la mécanisation, les caméras IP sont la technologie qui dépasse les autres. Elles sont jointes au réseau domestique à un box ADSL et l’installation est pratique grâce à la technologie « plug and play », leur pilotage à distance et la logitech alert logiciel.

Il ne faut pas négliger l’enregistreur parce que c’est la pièce centrale du système. Dorénavant, le stockage des vidéos et des images de la vidéosurveillance s’effectue sur des enregistreurs numériques que le type de caméra soit numérique ou analogique. Cet enregistreur numérise le signal numérique ou analogique. Après, les données sont compactées et archivées sur le réseau. Ainsi, le choix d’un modèle d’enregistrement dépend fondamentalement du nombre de caméras qui y seront installées. Afin de réduire les poids des images traitées, évitez les modèles périmés. Se doter d’un enregistreur gérant la norme actuelle d’encodage est strictement conseillé : H264.